La Résidence senior en bord de mer

Appelez aujourd'hui

au +33 4 91 73 49 09

Du lundi au vendredi

entre 9h00 et 17h00

UA-151604100-1

Femme actuelle prévient : 3 pièges à éviter sur Facebook

Le magazine Femme actuelle publie aujourd’hui article bien utile.

Le risque de la toile sur les seniors

Plusieurs d’entre vous avez découvert que votre parent senior avait été abusé lors d’une visite sur un réseau social. Une publicité très attirante ou mensongère ayant déclenchée la décision d’acheter. En amont du « Que faire ? » faisant généralement suite à ce genre d’entourloupe, Femme actuelle décide de proposer des pistes (LIRE : 3 pièges à éviter sur Facebook).

Après tout, c’est génial pour un senior de vivre sa liberté relationnelle en allant sur les réseaux sociaux. C’est l’un des moyens de garder du lien avec ses enfants, ses petits enfants sans oublier l’intérêt de suivre l’évolution de notre société.

En ce sens, nous ne pouvons qu’encourager nos aînés à surfer sur la réelle et rapide évolution de nos modes de communication et de consommation. L’institut Amelis, dans sa rubrique « Bien vieillir » mentionne justement, en septembre dernier, les avantages de l’internet. Il donne le chiffre de 10,5 millions de plus de 50 ans connectés. Et plus d’une personne sur deux de plus de 70 ans est équipée d’un ordinateur. (LIRE : Internet chez les personnes âgées : avantages et usages)

Les pirates veulent surfer sur la vague, eux aussi

Face à de telles chiffres, les escros ont été tentés de déménager. Au lieu de se contenter des seules tentatives d’intrusion en se faisant passer pour des gendarmes, des plombiers ou des facteurs d’usurpation, ils veulent maintenant passer par la fenêtre du web.

Rien de mieux que d’en parler avec votre parent sénior. Mettre des mots sur les maux continue à faire du bien. Surtout, si l’entourloupe a déjà marché une fois. Imaginez combien ce peut être source de honte de « s’être fait avoir ». Parlez-leur de ces 3 pièges à éviter sur Facebook. Voyez ce qu’ils en pensent, ce qu’ils en savent, aussi. La bienveillance est alors préférable à la réprimande. Vos parents ne sont pas des enfants !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You must be logged in Log in »